Notre équipe

Yannick TCHAPTCHET

Certaines personnes ont la chance de découvrir leur vocation assez tôt. Pour moi ça n’a malheureusement pas été le cas et choisir ma voie a été un véritable casse tête. J’ai d’abord choisi de ne pas choisir en repoussant le plus loin possible le choix. Quand il n’était plus possible de repousser, j’ai choisi sans réelle conviction. Au bout de quelques années j’avais envie de changer mais sans savoir réellement vers quoi ; j’étais de retour à la case départ.
Pendant longtemps j’ai cru être seul dans ce cercle vicieux mais en cherchant des solutions, j’ai réalisé que nous étions des millions et qu’il n’y avait pas de solution satisfaisante.
Porté par l’envie de nous sortir de cette galère et d’éviter de tels écueils aux générations futures, je me suis lancé corps et âme dans l’élaboration d’une solution ; c’était le début de l’aventure Pathearn.

Shubhangi SAXENA

I have always had a passion for creative things since the time I could remember what i liked to do. I used to sketch, create small jewelry, make soaps for fun. Over the years, this passion got cornered and I became an adult! I got into the mundane lifestyle of following the crowd, getting an engineering degree, working in a boring job that kept dulling my senses. That’s when I decided to quit my job and go for something I should have done it in the first place. Pursue what I like - creative field. And few months later, I was in Paris, got myself enrolled in MBA learning about marketing & branding for luxury brands.
Now i hope to open my own brand one day. But for now, I am happy to learn from my path towards my ultimate goal.

Liliane KOUROUMA

J'ai eu la chance de savoir assez tôt que j'avais une aspiration pour l'humain et le management. Ça a été une évidence de vouloir travailler dans les ressources humaines après mon BAC. Seulement comment faire pour y parvenir ? Quels sont les métiers possibles après une formation dans ce domaine ? Je ne savais pas répondre à ces questions.
J'ai fait une licence en psychologie du travail, puis je me suis réorientée en AES (Administration Économique et Sociale) pour ensuite poursuivre avec un Master en management des ressources humaines.
Je pense que si Pathearn existait à l'époque, j'aurais trouvé un parcours plus linéaire. C'est la principale raison qui m'a fait adhérer à ce projet : permettre de s'orienter ou de se réorienter en s'inspirant de parcours réels.
À travers ce projet j'espère accompagner ceux qui en ont besoin sur la définition de leur trajectoire de carrière, que ce soit en début ou à mi-parcours.

Stéphane LEKEUFACK

Comme beaucoup de jeunes, quand j’étais gamin, j’avais un rêve fou : le mien était de diriger une entreprise et construire un empire. Cependant, si mon objectif était clair, déterminer le parcours académique/professionnel adéquat était loin d’être aisé, aussi bien pour moi que pour mes parents. Face à cette difficulté, nous avons privilégié le parcours d’excellence « généraliste » prenant en compte mes capacités au parcours le plus approprié. Ce qui m’a conduit à ma formation d’Ingénieur à Supelec.
Seulement à l’obtention de mon diplôme, je me suis rappelé mon rêve d’enfant et du sens que je voulais donner à ma vie. Et je me suis retrouvé face à de nouveaux questionnement :

  • Fallait-il continuer une double formation en école de commerce puisque la majorité les patrons d’entreprise étaient diplômés d’écoles de commerce
  • ou fallait-il commencer à travailler en tant qu’ingénieur avant de trouver des passerelles vers des métiers de management ?
Autant de questions auxquelles Pathearn m’aurait permis de trouver réponse à l’époque. Alors naturellement, lorsque Yannick m’a présenté Pathearn en 2014, j’ai tout de suite été emballé par le concept et l’idée d’aider des personnes qui comme moi se questionnent souvent sur leur avenir professionnel.