La cooptation, et pourquoi pas ?

Beaucoup penseraient que la cooptation (à ne pas confondre avec le piston ou copinage) n'est pas une pratique légale. Détrompez-vous c'est un mode de recrutement comme un autre. Cependant, il est assez bien encadré par la loi (et il s'agit ici d’en parler dans un cadre strictement légal).

La cooptation est un mode de recrutement consistant à recommander une personne de son réseau pour un poste. On parle également de "recrutement participatif" ou "de parrainage". Cette méthode représenterait d'ailleurs 37% des recrutements de cadres en France selon l'Apec.

Vous recherchez un stage, une alternance, un emploi, vous voulez changer d'entreprise, de domaine d'activité ? Passer par la cooptation a ceci de pratique que vous aurez accès à une offre d'emploi qui n'aurait peut-être pas été publiée.
De plus, il y a une personne qui connaît déjà l'entreprise dans laquelle vous postulez ; Elle peut vous donner des informations sur les valeurs, l'équipe, les conditions de travail. Par ailleurs, vous avez la garantie que votre candidature sera traitée. Vous aurez un feedback sur votre profil par rapport au poste, et même s’il n’y a pas de suite favorable, ce sera déjà ça de gagné !

Attention, la cooptation est basée sur la confiance. Vous avez donc intérêt à travailler et soigner vos outils de candidature, votre discours. Bien que vous ne serez pas différent des autres candidats sur le plan des compétences, vous aurez tout de même été recommandé par une personne interne à l'entreprise. La réputation de cette personne est entre vos mains !

Alors faites jouer votre réseau, et surtout soyez à la hauteur !