3 grands obstacles pour devenir entrepreneur

Notre entourage, l’école et le financement sont les 3 grands obstacles que rencontre pratiquement tout le monde pour développer une idée.
Je ne parle même pas encore de devenir entrepreneur mais simplement d’avoir des idées qui restent dans un coin de notre cerveau tout au long de notre vie.

1. Notre entourage

Celui-ci est, à mon avis, le plus puissant et le plus dur à surmonter. Si nous arrivons à surmonter cette influence, nous avons franchi le plus fort de tous à mon avis. Autrement dit, cette première victoire est celle qui te donnera la force de vaincre les deux autres bien que, je dois bien l’admettre, c’est une victoire au goût souvent amer.

Qui sont ces personnes ?
Nos parents, nos amis peuvent être de puissants alliés ou, bien au contraire, des ennemis invincibles.
Attention, je ne dis pas qu’ils veuillent forcément notre mal, je pense ici à la famille. La famille veut notre bien et, par conséquent, c’est la peur pour toi, pour ton bien-être, qui la pousse à nous décourager dans des projets qui n’aboutiront peut-être pas, certes, mais qui vont nous permettre d’apprendre énormément.
– Tu es sûr?
– Avec une entreprise, tu prends de sérieux risques alors qu’avec un emploi…
– etc.
Les amis composent un autre type d’influence car, malheureusement, ce n’est pas la peur pour TOI mais pour EUX-MÊMES qui les poussent à ridiculiser tes idées. Nous trouverons des copains, des amis qui ne voudront forcément pas notre mal mais qui ne supporteront pas l’idée de voir quelqu’un de proche réussir dans quelque domaine que ce soit : Ton initiative peut les embarrasser.

Que faire ?
Une seule chose à faire: continuer ! En effet, ne t’arrête jamais !
Tu es la seule personne qui peut assumer les conséquences de tes décisions. Et puis ceux qui t’aiment vraiment vont te soutenir quoiqu’il arrive. Avec le temps, tu vas probablement prendre de la distance vis à vis des personnes qui ne te permettent pas d’évoluer, c’est inévitable. Il se peut également que tu les retrouves sur ton chemin car, qui sait ? Elles auront peut-être elles-mêmes évolué en cours de route.
En ce qui me concerne, je n’aborde les sujets qui me passionnent qu’avec les personnes qui ont un intérêt réel pour mon projet et mon bien-être en général.
Nous apprenons à faire la différence entre les uns et las autres grâce à l’expérience et surtout aux types de critiques : bien que parfois douloureuses, les personnes de ta famille et les amis qui te veulent du bien et te pousser dans ta vision te feront toujours des critiques constructives. Les autres veulent simplement que tu restes à leur niveau et que tu fasses aussi mal qu’eux.

2. L'école

C’est peut-être dur pour certains d’entre nous d’ouvrir les yeux sur ce fait car nous y passons entre 12 et 20 ans de notre vie : ce n’est pas à l’école que tu vas apprendre à vendre, à gérer l’argent et encore moins à créer et diriger une entreprise.
Tu apprends à être un bon employé

C’est la vérité : l’école t’apprend à être un bon employé. Tu n’y apprends ni la gestion de l’argent ni même la perspective de créer une entreprise. Si tu veux apprendre tout cela, il est préférable que tu le découvres par toi-même.
De nombreux entrepreneurs célèbres ou moins célèbres étaient des cancres à l’école (Robert Kiyosaki) ou ont abandonné par ennui (Steve Jobs a quitté l’université dès la première année).

L’école pénalise les erreurs au lieu de les valoriser
C’est un fait que tu peux vérifier : quand tu fais une erreur, tu perds des points à l’examen. Pourtant, le monde réel est le parfait laboratoire pour tester-vérifier-corriger. Ceci constitue un des grands obstacles pour devenir entrepreneur, du moins pour adopter la mentalité d’entrepreneur.
Je ne vais pas t’en dire beaucoup plus. Si tu es encore à l’école en lisant cet article, je ne te dirai jamais d’abandonner l’école mais plutôt d’apprendre ailleurs, de te former par toi-même dans les domaines qui t’intéressent.

3. Les banques

Quand tu as enfin dépassé l’obstacle de la famille, des amis et l’école et que, droit dans tes bottes, tu développes et lances ton projet, tu vas à ta banque pour lui demander un financement, celle-ci te répond avec courtoisie : Désolé mais nous ne pouvons répondre à votre demande, en raison de blablabla…
Pour illustrer cette partie, je vais te faire part de mon expérience de ces dernières semaines. En effet, je cherchais depuis presque deux mois le financement pour l’achat et la rénovation d’un bien immobilier destiné à la location. De cette expérience, j’en ai tiré deux leçons fondamentales en ce qui concerne les banques :
1. Ne te contente jamais de ta banque habituelle
2. N’accepte pas un NON.
Ta banque habituelle, comme ça arrive souvent, a tendance à s’endormir sur ses lauriers. En fait, tu es déjà client donc à quoi bon faire un effort ? Par contre, pour une autre banque tu es un nouveau client potentiel qui va peut-être lui prendre divers produits (carte de crédit, placements, comptes épargne, etc.)
Ensuite, comme je l'ai dit plus haut, n’accepte pas un refus. Demande pourquoi c’est refusé et va visiter plusieurs autres banques avant de faire ton choix.
Dans mon cas, je demandais un type de crédit que les différents directeurs ou commerciaux des banques avec lesquels j’ai négocié ne connaissaient pas ou n’étaient pas familiarisés. Demander un crédit avec une garantie immobilière et un aval semblait trop compliqué pour eux. 7 banques ont refusé en bloc ou alors ne proposait qu’une partie du financement. Ce n’est que la 8e qui a accepté de tout financer soit l’achat du bien + travaux.
La banque est souvent un puissant frein pour la réalisation de ton projet d’entreprise. Donc, cherche toujours des solutions.

Comment surmonter ces 3 grands obstacles pour devenir entrepreneur

« Sur le Chemin, comme dans la vie, la sagesse n’a de valeur que si elle peut aider l’homme à vaincre un obstacle. » Paulo Coelho

Exposer ses idées
Pour revenir à la banque et aux leçons que j’en ai tirées, soit solliciter d’autres banques et ne pas accepter un refus sans comprendre, je veux ajouter une autre leçon de vie importante : La présentation.
Je ne parle pas simplement de la présentation personnelle, propre et bien habillé, ce qui est également un point à ne pas négliger, je fais plutôt référence au fait d’exposer tes idées correctement.

Convaincre…tout le monde
Autrement dit, il faut être capable de démontrer que ton projet est sérieux et que toi-même tu es sérieux. Ceci est valable auprès de la banque mais également des personnes autour de toi, famille et amis. En effet, si tu es capable de convaincre, tu accèderas plus facilement aux financements de tes projets.
Banques, investisseurs, famille et amis ont tous ceci en commun : si tes arguments sont solides, ils seront convaincus.

La première personne à convaincre : toi-même
Commence par l’exercice suivant : mets-toi face au miroir et expose ton idée ou ton projet en une minute. Si tu es capable de cela, tu vas te convaincre que ton projet est solide. Si tu t’aperçois que tu t’embourbes dans des explications sans fin, c’est que ton projet n’est pas solide car il a des lacunes que tu dois résoudre.
Conclusion, en pratiquant ta présentation orale, tu feras non seulement un bon exercice oral mais tu vas également établir les fondations de ton projet.
Si ton projet est solide, tu auras plus d’assurance et tu t’apercevras que tu seras capable de le présenter aisément. Les gens avec qui tu partageras ton projet vont vite percevoir ton assurance.

Savoir à qui en parler ou changer d’entourage ?
Un conseil que je m’applique : j’évite absolument les conversations pessimistes et défaitistes. Je ne peux plus supporter les phrases types « le gouvernement nous vole, le patron nous exploite, la vie est dure et injuste ». Ça me rase. Même s’il existe de bons arguments pour tout cela, la seule chose qui m’intéresse est d’agir sur ce qui est à ma portée et d’écouter les solutions proposées aux problèmes donnés.
Ma façon d’agir vis-à-vis de ces situations a pour conséquence que j’évite certaines personnes, notamment celles qui me dépriment car elles n’apportent pas de réponses aux problèmes posés. Bien entendu, j’ai mes amis avec lesquels nous parlons de tout et de rien, du monde, de la politique, mais en règle générale je préfère le contact des personnes actives.
Forcément, notre entourage va finir par changer. Il arrive un moment où nous allons privilégier les contacts instructifs car ceux-ci auront un impact sur notre propre comportement.

La vie est courte et longue en même temps. J’ai pris conscience de ces 3 principaux obstacles pour devenir entrepreneur il n’y a pas si longtemps que ça. Ça m’a pris du temps et je voudrais t’épargner quelques années avant de t’en apercevoir par toi-même.
Quand tu abandonnes un projet ou une idée à cause d’un commentaire méchant et désagréable, tu laisses que d’autres décident pour toi ce qui te convient. Trop souvent, d’autres décident non pas parce que cela te convient à TOI mais parce que c’est ce qui leur convient à EUX.
En conséquence, pour surmonter le premier des 3 grands obstacles pour devenir entrepreneur, commence par te convaincre toi-même et prépare ton discours: ton idée doit pouvoir se présenter en une minute pour convaincre les autres.
Pour le deuxième des 3 grands obstacles pour devenir entrepreneur, ne compte pas sur le système éducatif actuel : tu n’y apprendras jamais les outils nécessaires pour devenir entrepreneur.
En conséquence, prends à ton compte les formations nécessaires du domaine que tu as choisi. Aujourd’hui, grâce à internet, c’est facile et en grande partie gratuit ou pas cher du tout.
Enfin, si tu veux surmonter le troisième des 3 grands obstacles pour devenir entrepreneur, soit convaincre le banquier ou un investisseur, applique également ce que tu as mis en pratique avec ton entourage : présente en une minute ton projet.
A cela, j’ajouterais qu’il faut montrer patte blanche, c’est-à-dire que tu dois prouver que tu es sérieux dans ta démarche et ta gestion. Contrairement au refrain : L’habit fait (parfois) le moine !

Retrouvez cet article dans sa version originale ici