Les relations entre collègues

Les relations de travail peuvent être très compliquées. La complexité vient du fait qu'on est dans un environnement professionnel et quand on est un être humain avec en face des personnes diverses et variées, d'univers différents, d'éducation différentes, de milieux socioculturels différents il faut apprendre à faire avec chacun. Et ce n’est pas du tout un exercice facile.

Il n'y a pas de meilleure attitude à avoir. On a tous des sensibilités et des jugements, cependant il y a des moyens de s'éviter de changer de travail chaque semaine chaque mois à cause des humeurs et des différences des autres ce serait trop facile (ou pas !).

Quand on doit rejoindre une entreprise, les entretiens permettent de savoir si on pourrait à minima se sentir impliqué dans les valeurs de l'entreprise et si on pourrait travailler avec les personnes qu'on a rencontré certes, mais également avec le reste de l’équipe.
On peut demander au recruteur avant de donner sa décision, à rencontrer ses collaborateurs de façon informelle : les entreprises sensibles à la notion de “happiness at work” comprennent de plus en plus cette démarche.
Il est possible de passer par l’application Glassdoor afin récolter quelques infos essentielles de collaborateurs et d’ex-collaborateurs de l’entreprise dans laquelle on passe des entretiens.
Faire une recherche sur LinkedIn pour identifier les anciens collaborateurs et leur poser des questions sur l’entreprise. Dans ce cas il vaudrait mieux en interroger plusieurs pour mieux comparer les réponses et s’assurer de ne pas avoir un biais (élément isolé, faute propre qu’on attribue à l’entreprise, etc.) dans les réponses obtenues.

Malgré toutes ses mesures, on ne peut jamais être sûr à 100 % de l'atmosphère au sein d’une équipe et de toute façon aucune entreprise n’est parfaite. Les périodes d'essai sont là justement pour nous permettre d’évaluer notre capacité à rester ou pas dans l’environnement de travail qui nous est proposé.

Mais, va-t-on rebrousser chemin à chaque fois que l’ambiance d’une équipe ne nous convient pas ?
Tout dépendra de notre condition (financière et sociale), de l'intérêt pour le poste, de ce qu’on a à y apprendre. Il faudrait faire un choix et s’assurer de ne pas se mettre dans une situation de burn-out au profit de sa carrière. Il faudrait aussi apprendre à se focaliser sur l’essentiel et minimiser les actions des autres.

Le mot d'ordre est le professionnalisme : peu importe ce qu'on pense de la personne, il faudrait rester professionnel, poli, courtois et respectueux; votre équilibre en dépend !