Que dois je faire de ma vie ?

La plupart des personnes qui consultent est en plein doute.
Personne n’a une idée précise de ce qu’elle veut vraiment faire de sa vie.

Quand j'étais plus jeune, même après avoir terminé mes études et obtenu mon premier emploi… Même après avoir gagné mes premiers salaires, entre 18 et 25 ans je changeais d'aspiration de carrière comme je changeais de coiffure... Même après plusieurs expériences, rien n'était clair sur ce que je voulais faire dans la vie.

Si vous n'ayez aucune idée de ce que voulez faire, il y a des chances que vous soyez comme je l'étais.
Presque tout le monde entre dans une lutte contre lui-même, en se demandant « Qu'est-ce que je veux faire de ma vie ? »

C'est normal que vous soyez un jour dans ce questionnement, parce que personne ne vous a appris lorsque vous étiez enfant, à identifier vos talents et comment les utiliser.
Certains enseignants font d'ailleurs de l'anti-pédagogie en vous faisant bien comprendre, que selon eux, vous n'avez aucun talent et, que vous ne ferez jamais rien dans votre vie.

Pour des raisons culturelles, historiques ou politiques, l'école vous inculque une vision restreinte de l'intelligence en mettant en avant certains talents et aptitudes, au détriment d'autres qui sont tout autant utile dans votre vie, comme la créativité, l'esprit l'équipe, la passion, la persévérance l'intelligence émotionnelle, et surtout la capacité de comprendre la valeur de ses échecs et d'en tirer des enseignements.
À aucun moment vous n’avez eu l'opportunité d’explorer l'éventail de vos aptitudes et centres d'intérêts, et gare à ceux qui fonctionnaient différemment, ils étaient exclus car jugés trop marginaux.

Savez-vous que bien des personnes célèbres étaient mauvaises à l'école ?
Steve Jobs n'est jamais allé jusqu'au bout de son cursus universitaire. C’est la même chose pour Mark Zuckerberg et Bill Gates qui n’ont jamais terminé leurs études.
Neil deGrasse Tyson, un astrophysicien américain affirmait lors d'une de ses conférences, que vos notes, quelle que soit votre moyenne générale actuelle, seront sans aucune valeur quand vous serez dans la vie active, parce qu’en fait dans la vie, personne ne vous demandera quelle était votre moyenne à l'université. Tout le monde s'en moque !

Doute... Sors de ce corps !

C'est Qui vous étiez humainement à cet instant-là qui devrait vous préoccuper davantage, car c'est cette personne-là qui a compté pour vous définir dans la vie.
Vous n’êtes pas une personne finie, ni médiocre, parce que vous n'avez pas fini premier de la classe ou parce que votre prof vous a toujours rabâché que vous êtes nul(le).
Le véritable apprentissage de la vie commence après la salle de classe.
C’est à ce moment précis qu’il vous faut pouvoir compter sur votre aptitude et talent naturel, sur votre passion…

Le Jeu de la Passion

Vous connaissez probablement le petit livre "Le Jeu de la Vie" de Florence Scovel Shinn, mais connaissez-vous Le Jeu de la Passion... La Vôtre ?
Nombreuses sont les personnes qui vivent au travers d'une profession qui ne les intéressent pas dans le but d’assurer leur sécurité financière, au détriment de leur vrai vie.
Mais, qu'est-ce qui peut vous garantir que vous ne serez pas un jour remplacé(e) par un robot à l'intelligence artificielle ?
Savez-vous que d’ici à 2029, tous les métiers seront visés, autant les métiers manuels qu’intellectuels ?
Si vous n’apprenez pas à développer ou faire confiance à votre esprit créatif pour explorer vos véritables aptitudes, il y fort à parier que vous regrettiez déjà d’avoir écouté vos seuls parents et professeurs.
Ces gens-là, s’ils fonctionnent sur l’ancien système, continuent encore aujourd'hui à vous inculquer un modèle de société qui s'est périmé depuis le siècle dernier.

Un petit conseil : faites attention à qui vous confiez vos enfants pendant les congés scolaires.
Il est de votre devoir et de votre responsabilité d'explorer le plus grand nombre de voies possibles pour découvrir quels sont vos talents et votre passion. Et, il est également de votre devoir de prendre soin de vos enfants qui grandissent.

Oui mais alors, comment faire ?

Je reçois souvent des personnes qui approchent la cinquantaine, et qui n'ont toujours aucune idée de ce qu’elles veulent faire de leur vie.
Vous êtes sur cette terre pour une période de temps très courte, et pendant ce temps vous faites des choses. Certaines de ces choses sont importantes, et d'autres sont sans importance.
Ce sont les choses que vous faites avec passion qui sont importantes ; ce sont celles qui produisent de la joie de vivre qui donnent un sens à votre vie.
Toutes les autres choses sont sans importance. Elles vous font perdre du temps. Vous en perdez le sens de votre vie, votre identité, votre joie de vivre... Et vous vous demandez aujourd’hui quel est votre but de votre vie ?

En vérité, vous devriez vous posez cette question essentielle :

Qu'est qu'est-ce que je peux faire de mon temps qui est important ?
Ne trouvez-vous pas que c'est une question plus pertinente et efficace à se poser, que celle-ci : Quel est le but de ma vie ?
La réflexion qui en sortira sera beaucoup plus constructive, et vous n’irez pas perdre votre temps à chercher sans fin le but de votre existence. Se poser indéfiniment des questions, sans agir est une totale perte de temps.

Malgré tout, votre question récurrente est : Qu’est-ce que je dois faire dans la vie, aidez-moi ?...
Répondre à ce type de question, c’est mission impossible !
Vous êtes peut-être destiné.e à vivre une grande carrière dans le tricotage de gilets pour chiens, ou dans l'ingénierie de production... Je n'en ai aucune idée !
Qui suis-je pour dire ce qui est bien pour vous ?

Demandez-vous d’abord sur quelles valeurs vous avez basé votre vie jusqu'à présent, et vous éviterez les questions sans réponse du type : Quel est mon but dans la vie ?

J’entends déjà votre réaction :

Oui, mais alors finalement, comment savoir quoi faire de ma vie ?
Pour vous mettre sur la voie, je vous invite à prendre un stylo et une feuille de papier et à répondre à ces quelques questions :
Sur quels sujets pourriez-vous débattre toute la journée sans vous lasser ?
Quelle est la chose que vous aimez le plus apprendre ?
Quel produit ou service vous excite vraiment ?
Qu’est-ce que vous voudriez accomplir avant de mourir ?
De quoi voudriez-vous que les gens se rappellent de vous ?
Quel est votre produit ou objet préféré, et qu'est-ce que vous aimez à son sujet ?
Quels sont les problèmes que vous savez particulièrement bien résoudre ?

Après avoir répondu à ces quelques questions, vous devriez avoir remarqué un thème qui en ressort. Et c’est ce thème qui devrait commencer à vous dire ce pour quoi vous êtes passionné(e).
Pensez-y très sérieusement !

Si vous souhaitez aller plus loin pour faire naître votre projet de reconversion professionnelle ou de création d’entreprise… Je vous invite à vivre une séance découverte gratuite.


Retrouvez cet article dans sa version originale ici