Démissioner ? Oui mais en douceur

Certaines séparations sont difficiles mais il vaut toujours mieux se séparer de son employeur dans de bons termes. On ne sait jamais où et quand on peut collaborer de nouveau avec des personnes, le milieu professionnel étant un milieu très restreint.

Tant que possible, il est mieux de bien préparer son départ et d'éviter les conflits avec ses collègues. N'oubliez pas, il y a des prises de références pour certaines entreprises avant embauche.
Je vous conseille de valider les 5 points ci-dessous avant votre départ :

1. Bien réfléchir à la raison de son départ
Ça peut paraître anodin mais il faudrait être sûr(e) que vous partiez pour de bonnes raisons. Certain(e)s partent d'une entreprise X pour une entreprise Y, et finalement se rendent compte que l'entreprise Y est pire que X et essayent de revenir chez X. C’est une situation que je déconseille à moins qu'X exprime clairement le souhait de vous embaucher de nouveau sous des conditions qui vous conviennent.
Je vous conseille donc de bien réfléchir aux motivations de votre départ et surtout bien vous renseigner sur son futur employeur pour éviter autant que possible des erreurs de casting.

2. Rester discret(e)
Pas besoin de crier sur tous les toits qu'on s'en va ! Il est préférable de préparer son départ tranquillement dans sa tête et annoncer une fois que la décision est réellement prise.
Tant que vous n'êtes pas prêt(e)s à enclencher les démarches officielles de départ, pas la peine de l'annoncer aux collègues, ni de faire un chantage à votre manager non plus. Cela pourrait se retourner contre vous.

3. Continuer de bien faire son travail pendant la période de préavis
Certes vous êtes en train de quitter votre employeur actuel, mais tant que votre contrat de travail n'est pas complètement terminé, vous êtes dans l'obligation de respecter vos engagements. Et même si c'est difficile, dites-vous que rester professionnel(le) vous permet de vous préparer à votre futur challenge.

4. Penser à identifier dans l'entreprise une personne qui vous servira pour les prises de référence
Bien sûr, ça doit être une personne avec laquelle vous avez réellement travaillé et qui serait à même d'expliquer votre apport sur les missions que vous avez eu à gérer. Cet exercice ne doit pas être improvisé quand vous vous trouvez devant un futur employeur. Il faudrait y penser avant de quitter votre employeur actuel. Et bien sûr prévenir la personne d'une éventuelle prise de référence vous concernant.

5. Ne pas déverser son venin avant de partir
C'est vrai que c'est très tentant de pouvoir dire tout ce qu'on pense avant de quitter une entreprise. Mais je vous conseille de soigner votre sortie car on ne sait jamais ce que la vie nous réserve. Les collègues d'aujourd'hui peuvent être de futurs managers demain. Alors même si vous avez envie de faire passer des messages, faites le avec tact et diplomatie.
Vous pouvez exprimer le fait que vous avez été frustré(e) par une situation, qu’il y a eu un événement qui vous a poussé à partir, etc; toujours en restant professionnel(le). Vous pouvez finir sur une touche positive en montrant ce que vous avez appris de cette entreprise pour une petite touche positive.

En résumé, pensez votre départ, préparez votre démission, atténuez les tensions avec vos collègues de façon à ce que la rupture ne soit pas vue comme un conflit. Assurez-vous que votre futur employeur coche les cases de ce que vous recherchez en termes de challenges et de valeurs.